{ site.name }}

Votre Partenaire
Pour Votre Exploitation

LE CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE

ECOTRAITE
CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE

Le nettoyage satisfaisant d’un tank à lait (et du matériel de traite) doit normalement être fait avec une solution détergente chaude. A la ferme, il n’est pas toujours facile de disposer d’eau chaude et sa préparation entraîne une dépense d’énergie dont le coût est croissant.

Or, la chaleur extraite du lait est évacuée en pure perte dans le milieu ambiant au niveau du condenseur du groupe frigorifique.

Certains pourraient penser que si on place un échangeur de température sur la canalisation allant du compresseur vers le condenseur et dans laquelle circule les vapeurs chaudes du fluide frigorigène, il est possible de récupérer partiellement la chaleur.

Les récupérateurs actuels de calories sont constitués d’un échangeur de chaleur fluide frigorigène – eau plus ou moins complexe. Le type le plus simple est un serpentin immergé dans une enceinte d’eau dans lequel circule le fluide frigorigène chaud. Les vapeurs de ce dernier atteignent au moins 80°C. Le récupérateur fait partiellement office de condensateur.

Dès l’arrivée du lait de la première traite dans le tank à détente directe, le groupe frigorifique est mis en marche. La condensation du fluide frigorifique devient rapidement supérieure à celle de l’eau contenue dans le récupérateur.

Après un certain temps de fonctionnement (20-30 minutes) les deux températures s’égalisent puis s’inversent. En effet, l’eau du récupérateur s’est échauffée et la température de condensation a diminué selon une courbe suivant approximativement celle de la température du lait. La récupération de chaleur est alors beaucoup moins forte et la température de l’eau se stabilise assez vite. En définitive, la récupération est de l’ordre de 30% de la quantité de totale de chaleur dégagée, ce qui représente approximativement 45% de celle provenant du lait. Lors des traites suivantes la quantité de chaleur récupérée est encore plus faible car la température de condensation est plus basse puisque la température du mélange lait chaud + lait réfrigéré est moins élevée qu’à la première traite. (source : réfrigération du lait à la ferme et organisation des transports par F. Weber)

COMPOSITION DE L’ENSEMBLE

Le Chauffe-eau thermodynamique ECOTRAITE se compose de 2 unités : un groupe extérieur équipé de la technologie Inverter et un ballon accumulateur de chaleur.

ÉCONOMIE D’ÉNERGIE

La combinaison des 2 technologies, pompe à chaleur et accumulateur, permet de réaliser des économies significatives.

– La technologie de la pompe à chaleur réduit jusqu’à 70% l’énergie nécessaire à la production de l’eau chaude sanitaire (par rapport à un ballon classique)

La production semi-instantanée d’eau chaude, couplée à l’absence d’énergie supplémentaire au cycle de désinfection de l’eau, génère de nouveaux gains énergétiques.

Ainsi le nouveau chauffe-eau thermodynamique consomme jusqu’à 3 fois moins d’électricité qu’un chauffe-eau électrique traditionnel.

PRODUCTION D’EAU CHAUDE OPTIMISÉE

La cuve du ballon accumulateur des constituée de 2 couches de polypropylène entre lesquelles une mousse de poyuréthane est injectée afin d’assurer une parfaite isolation du chauffe-eau.

Dans la cuve, un échangeur en Inox annelé d’une capacité d’environ 29L est disposé dans toute la hauteur de l’accumulateur pour garantir une parfaite stratification et optimiser la production d’eau chaude.

Contrairement aux ballons traditionnels, l’eau chaude
qui sera consommée n’est pas stockée dans le ballon accumulateur. Elle est chauffée instantanément lors de son passage dans le ballon.

PRODUCTION D’EAU CHAUDE EN SEMI-INSTANTANÉ

Le chauffe-eau thermodynamique ECOTRAITE est doté d’une technologie dite à condensation directe et possède 2 échangeurs en Inox : le premier est dédié à la production d’eau chaude sanitaire, le second destiné à stocker l’énergie.

Le ballon accumulateur est rempli, lors de l’installation, d’une eau dite “eau technique“. Cette eau “stocke“ l’énergie et la restituera ultérieurement pour chauffer l’eau chaude sanitaire.

L’au de ville, froide, entre dans le ballon accumulateur via le deuxième échangeur-serpentin et se réchauffe au contact de l’eau technique contenue dans le allons accumulateur, selon le principe de production semi-instantanée.

AUTRES AVANTAGES DU BALLON ACCUMULATEUR

– Échangeur du ballon en Inox annelé qui proscrit le risque de dépôt de calcaire

– Échangeur à plaques, anode, vase d’expansion etsystème d’expansion ne sont pas nécessaires.

– Aucun entretien à prévoir sur l’appoint électrique : pas de contact avec l’eau potable.

Ainsi le nouveau chauffe-eau thermodynamique consomme jusqu’à 3 fois moins d’électricité qu’un chauffe-eau électrique traditionnel.

PRODUCTION D’EAU CHAUDE OPTIMISÉE

La cuve du ballon accumulateur des constituée de 2 couches de polypropylène entre lesquelles une mousse de poyuréthane est injectée afin d’assurer une parfaite isolation du chauffe-eau.

Dans la cuve, un échangeur en Inox annelé d’une capacité d’environ 29L est disposé dans toute la hauteur de l’accumulateur pour garantir une parfaite stratification et optimiser la production d’eau chaude.

Contrairement aux ballons traditionnels, l’eau chaude qui sera consommée n’est pas stockée dans le ballon accumulateur. Elle est chauffée instantanément lors de son passage dans le ballon.

PRODUCTION D’EAU CHAUDE EN SEMI-INSTANTANÉ

Le chauffe-eau thermodynamique ECOTRAITE est doté d’une technologie dite à condensation directe et possède 2 échangeurs en Inox : le premier est dédié à la production d’eau chaude sanitaire, le second destiné à stocker l’énergie.

Le ballon accumulateur est rempli, lors de l’installation, d’une eau dite “eau technique“. Cette eau “stocke“ l’énergie et la restituera ultérieurement pour chauffer l’eau chaude sanitaire.

L’eau de ville, froide, entre dans le ballon accumulateur via le deuxième échangeur-serpentin et se réchauffe au contact de l’eau technique contenue dans le allons accumulateur, selon le principe de production semi-instantanée.

AUTRES AVANTAGES DU BALLON ACCUMULATEUR

– Échangeur du ballon en Inox annelé qui proscrit le risque de dépôt de calcaire

– Échangeur à plaques, anode, vase d’expansion etsystème d’expansion ne sont pas nécessaires.

– Aucun entretien à prévoir sur l’appoint électrique : pas de contact avec l’eau potable.

Ainsi le nouveau chauffe-eau thermodynamique consomme jusqu’à 3 fois moins d’électricité qu’un chauffe-eau électrique traditionnel.

PRODUCTION D’EAU CHAUDE OPTIMISÉE

La cuve du ballon accumulateur des constituée de 2 couches de polypropylène entre lesquelles une mousse de poyuréthane est injectée afin d’assurer une parfaite isolation du chauffe-eau.

Dans la cuve, un échangeur en Inox annelé d’une capacité d’environ 29L est disposé dans toute la hauteur de l’accumulateur pour garantir une parfaite stratification et optimiser la production d’eau chaude.

UNE EAU DE QUALITÉ

L’absence de stockage d’eau influe fortement sur la qualité de l’eau ainsi produite ; plus hygiénique, elle permet d’éliminer tout risque de légionnelle. La température de consigne d’eau chaude peut-être abaissée à 48°C afin d’augmenter la performance du système.

chauffe-eau thermodynamique
chauffe-eau thermodynamique
chauffe eau thermodynamique